Une ‘tite poire ?

Ma plus petite n’arrête pas de vouloir garder des emballages vides pour les ramener à l’école : « pour la dinette » … Je lui ai donc proposé de coudre un gant de cuisine pour la dinette de l’école …. chose proposée …. chose acceptée !

J’avais déjà cousu des gants de cuisine pour la dinette des filles il y a un moment mais il faut bien dire que c’était pas une grande réussite car un peu serré pour y mettre la main (enfin surtout une des deux cousues). Faut croire qu’on n’apprend pas toujours de ses erreurs car j’en ai refaite une trop serrée … La deuxième cousue était bien mieux quand même et c’est celle-ci qui est allée rejoindre la dinette de l’école.

Les photos ne sont pas terribles car prises à l’arrache le soir juste avant de les donner.

Niveau patron … bah y en a pas c’est moi qui l’ai fait … p’tre que je le mettrais à dispo une fois l’expérience réitérée histoire de voir si le gabarit est validé. J’ai matelassé le tissu (Ikéa) avec un morceau de plaid … Ikéa itou.

Et la poire dans tout ça me direz-vous …. bah en fait quand ma petite a donné le gant, la maîtresse m’a demandé si à tout hasard ça ne me dérangerait pas de faire un cale-porte pour la classe …. elle avait essayé sans grand succès d’en faire un et s’était résolue à utiliser une bouteille d’eau vide remplie de sable pour faire office de cale-porte. J’ai bien entendu accepté.

Après une petite recherche sur le net, je lui ai proposé quelques exemples qui me semblaient réalisables et assez pratiques à l’usage (notamment du fait de la présence d’une poignée). Elle en a retenu deux qui étaient sympas, une poule et une poire. J’avoue j’avais un faible pour la poire et je trouvais ça potentiellement sympa à coudre … c’est donc ce que j’ai fait après un passage par la case stock de tissus :-).

Pour la réaliser, j’ai pris le tuto trouvé en même temps que l’idée sur le blog de Béabidouilles. De mémoire j’ai agrandi le patron à 100 %.

Histoire de le rendre lavable, j’ai rajouté une fermeture à glissière invisible sur une des coutures de côté. Niveau rembourrage, j’ai pris mes habituels oreillers pas cher du suédois et niveau lestage, j’ai pris 1kg de riz que j’ai mis dans une poche cousue dans un morceau de T-Shirt destiné à se faire tailler en pièce. La poche de riz s’enlève de la poire pour pouvoir la laver.

Les tissus viennent tous de mon stock et ont été achetés au poids chez Toto il y a un moment maintenant (sauf les unis achetés à MT Rennes). Quant aux photos, elles ont été prises tard le soir … et ça se voit :-).

En conclusion, la poire a bien plu à la maîtresse et à l’ATSEM et moi je me suis bien amusée à la coudre … et ma plus petite en veux une pareille forcément …

Niveau réalisation, elle est vraiment facile à faire, les seuls points un peu plus délicats étant la couture de la fermeture à glissière (pas facile de la coudre en courbe) et l’assemblage de la feuille et de la poignée sur la poire où il faut faire attention à bien placer le tout.