Rattrapage 2015 – 2ème partie

De retour pour la suite du rattrapage … un peu plus tard que prévu en raison d’une panne d’internet car qui dit plus d’internet à la maison dit aussi plus de blog en ligne non plus :-).

Ca sera un post moins fourni que le premier car je continue sur la lancée des choses déjà photographiées et en l’occurence, le tricot.

Mon premier projet est certainement celui qui m’aura pris le plus de temps alors que paradoxalement il n’est pas compliqué.

A la base il s’agissait d’un cadeau pour Noël 2014 (oui ça date un peu)… je l’ai commencé le 1er décembre 2014 et je l’ai fini …. le 28 octobre 2015. Presque un an pour un projet pourtant simple … Le projet, parlons-en : il s’agit d’un kit acheté chez Ecolaines qui contient de la laine Pasquine de chez Plassard et le modèle qui va bien avec : un poncho à large col. Quand on l’a vu ma soeur et moi on a tout de suite pensé qu’il plairait beaucoup à la compagne de mon père ; du coup on a décidé que ça serait son cadeau de Noël.

Autant vous dire qu’il n’a pas été offert en temps et en heure mais juste après l’avoir fini.

Le modèle est très simple puisqu’il est constitué de grands rectangles que l’on assemble pour former le poncho. Les seules modifications que j’ai faites sont de tricoter le col en rond au lieu d’à plat et de relever plus de mailles qu’indiqué pour les poignets (le double en fait).

Côté laine elle est agréable au toucher et bien chaude. Par contre c’est une laine bouclée et c’est là que ça se corse. Ce n’est pas à proprement parlé plus compliqué à tricoter que les non bouclées mais il faut un temps d’adaptation car on a tendance à piquer l’aiguille dans les bouclettes … il faut donc être attentif à ce que l’on fait :-). Le plus difficile c’est quand il faut relever des mailles ou assembler le tricot car on ne voit pas les points de façon nette … c’est ce qui m’a freiné le plus car autant le tricot se monte vite autant les à-côté sont longs et assez décourageants. Il m’a fallu presque 2h pour arriver à relever une quarantaine de mailles pour un poignet … j’ai fini par passer un brin de laine avec une couleur contrastée pour arriver à voir où relever mes mailles. Au final j’ai laissé en plan le tricot plus de 6 mois car une fois la dead line passée, je n’avais guère plus beaucoup de motivation. Paradoxalement, quand je l’ai repris ça a été plus vite, il faut dire qu’il me restait juste un poignet à finir et à assembler les manches au corps.

Quand j’ai vu le poncho terminé j’ai franchement été septique sur le rendu car l’assemblage de rectangle fait bizarre je trouve. Mais au final une fois porté il est bien et va très bien à sa propriétaire qui a été très contente de ce cadeau (tardif ;-)). Par contre je ne pense pas que le modèle rendrait bien avec une laine autre que de la bouclée.

Il me reste à trouver quoi faire (de simple) avec la laine qui me reste (presque une pelote)…

Mon deuxième projet est également un cadeau. Je l’ai également donné en retard mais beaucoup moins que le poncho (à peine un mois et demi :-)). Il a été commencé en juin 2015 et fini mi juillet (de la même année).

Contrairement au poncho, il a été beaucoup plus rapide à tricoter … en même temps le modèle s’appelle TGV :-). J’ai choici celui-ci pour plusieurs raisons : déjà le côté rapide à tricoter m’allait bien vu que j’ai commencé en mars un pull qui se tricote en 3,5 (c’est très très long et il est d’ailleurs en train d’attendre que j’ai le courage de le reprendre), le châle avait l’air bien long et d’avoir un joli tombé, et aussi pour le nom, vu que le mari de la destinataire du tricot est un retraité d’une entreprise bien connue qui s’occupe de faire voyager les gens en train et notament en TGV :-).

Côté modèle, il s’agit du modèle TGV (High Speed Knitting) de Susan Ashcroft. Il est effectivement rapide et facile à tricoter … même si sur la fin c’etait un peu longuet car il se termine par les côtes (et un sacré paquet de mailles à rabattre). Le blocage est essentiel car c’est vraiment à ce moment là que le châle prend toute sa dimension.

Côté laine, j’ai opté pour de la Seta Tweed de Lang Yarn que j’ai acheté à la mercerie Imagine à Rennes. C’est un mélange de coton (25%) et de soie (75%) mais aussi de couleur puisque la laine est rose avec des petites touches de rose saumon. Au toucher, lors du tricotage, elle ne donne pas une sensation de douceur et peut même paraître un peu rêche mais une fois lavée elle est très douce et a un superbe tombé. C’est une très belle laine, peu élastique, qui se révèle à mon sens une fois tricotée et lavée.

J’ai utilisé 5 pelotes pour ce châle soit près de 500 m et je les ai toutes finies mis à part un reste de quelques grammes

Je referais très certainement ce châle et j’ai déjà repéré un autre modèle de la créatrice.

Je termine rapidement par un tricot que je n’ai pas pris en photo avant de l’envoyer à sa nouvelle propriétaire.

Il s’agit d’une paire de mitaines tricotée pour la fille de ma soeur avec de la laine qu’elle avait en stock : de l’alpaca bouclé de chez Drops.

Il m’aura fallu un peu moins d’un mois (de mi janvier à mi février 2015) pour tricoter cette paire de mitaine.

Côté modèle, j’ai opté pour le Jodie Fingerless flap glove puisqu’il remplissait à merveille les contraintes que j’avais : des mitaines avec un rabat et qui couvrait le pouce. Le patron étant bien expliqué, je n’ai eu aucune difficulté pour tricoter ces mitaines.

Côté laine, je l’ai dit plus haut : il s’agit de laine bouclée. Après le poncho, j’avoue que le fait de tricoter de la laine bouclée ne m’enchantait guère, mais au final elle se révèle beaucoup plus facile à tricoter que la Plassard dans la mesure où les bouclettes sont plus petites. La laine en elle même est très très douce et très agréable à tricoter malgré les bouclettes. Je me ferais sûrement un pull avec un de ces quatre ;-).

J’arrive au bout de mes « tricotages » déjà photographié …. il me reste cependant en stock de quoi faire un long article sur des essais de teinture naturelle ;-).

J’en profite aussi pour signaler à celles (ou ceux) que l’anglais rebute, que le site Ravelry a commencé à être traduit en français ce qui le rend plus abordable et que même s’il y a énormément de modèles en anglais il y en a également pas mal en français (plus de 22 000).

Rattrapage 2015 – 1ère partie

Le début d’année est en général l’heure des rétrospectives, mais vu mon abandon de ces derniers mois je vais plutôt faire un rattrapage histoire de m’y remettre un peu :-).

Bon sauf qu’en y regardant de plus près il y a plein de choses qui n’ont pas été prises en photo :-). Je vais déjà donc commencer par celles que j’ai en stock ;-).

Niveau couture, j’ai fait pas mal de chose dont certaines que je ne mettrais pas ici, car ratée et d’autres sans forcément beaucoup d’intérêt (donc pour celles là par pure flegme).

Au niveau des ratés ou des bofs qui ne valent pas forcément une séance photo, j’ai une tentative de jeans à partir du patron de Jalie mais avec du jeans très peu extensible : très mauvaise idée. Par contre, j’ai bien retenu que le fait de respecter le tissu recommandé était primordial pour la couture de patrons pour tissu extensible. C’est comme les échantillons au tricot : on se dit que c’est une perte de temps de vérifier la taille de l’échantillon et l’élasticité du tissu mais au final c’est l’inverse :-).

J’ai fait une autre tentative de jeans mais ce coup-ci avec le modèle 113 du Burda de Septembre 2009 avec un beau jeans acheté au rayon haute couture de Myrtilles Tissus. Si le résultat est correct je ne suis pas totalement satisfaite non plus. Je ne le prendrais pas en photo. Par contre je pense qu’avec un velours milleraies un peu extensible, il pourrait être pas mal.

Pour finir dans le bof bof qui ne mérite pas une photo, il y a un haut en viscose du tendance couture n°17 (le modèle 11 qui correspond au modèle B du Simplicity 1614). J’avais trouvé un joli petit viscose avec un motif flamand rose à Mondial Tissus et je me suis dit que ce patron pourrait être sympa. Au cas où, comme je n’avais pas encore cousu de patron Simplicity, j’ai fait un test avec un viscose à fleur acheté au poids à Toto … j’ai bien fait. Je l’ai cousu en taille 40 qui semblait la mieux convenir sur le papier mais au final c’est un chouya plus grand que je ne pensais et je n’aime pas trop au final la pièce du dos. Si je me décidais à le refaire, je prendrais sûrement une taille au dessous et un tissu un peu extensible avec une meilleure tenue. Le résultat est au final trop flou à mon goût même si le débardeur est très agréable à porter quand il fait chaud.

Je n’ai pas eu que des rattages ou des résultats mitigés en 2015, mais aussi des petites choses pratiques et noires…. donc avec un intérêt limité à prendre en photo (surtout quand on a la flegme :-)). Au rayon bon résultat, j’ai donc un T-shirt à manche raglan noir fait à partir du modèle n°4 de l’Ottobre 5/2013, j’ai nommé le Monday Basic. Je l’ai fait en taille 38 et j’ai rallongé le bas de 2/3 cm.Rien à redire sur le patron, c’est un excellent basique (en même temps c’est son nom) que j’ai déjà fait 3 fois (la troisième est en dessous ;-)).

Pour finir les coutures sans intérêt particulier à photographier, il y a un autre basique : le legging « Thousand dots » de l’Ottobre 6/2013. La grande avait besoin d’un legging … j’ai trouvé un patron qui pouvait convenir … niveau tissu, ceux que j’avais en stock n’était pas en longueur suffisante. Du coup j’ai attrapé un de mes bas acheté il y a un bon moment dans un magasin de sport bien connu et qui était agrémenté d’un petit trou sur le postérieur … J’ai donc décidé de lui donner une deuxième vie et ma foi j’ai bien fait :-). J’ai cousu le legging en taille 140 et rallongé les jambes de 4 cm. Il est au final parfait même s’il est un peu long (2 cm de plus aurait suffit je pense). C’est un excellent modèle de legging qui se fait assez rapidement (j’ai déjà réitéré une fois…encore en noir) et qui donne vraiment un très bon résultat.

Passons maintenant aux coutures photographiées … parce que oui, il y en a :-).

Pour la plus petite, qui manquait un peu de tenues, j’ai fait un ensemble en jersey choisis par elle. Les deux pièces sont des modèles de l’Ottobre 1/2015.

Le haut est le modèle Free Stars en taille 122. Je n’ai fait aucune modification mis à part que je n’ai pas mis les poches. Les deux tissus viennent de Myrtille Tissus. Pour le bas, il s’agit du modèle Funny Legs en taille 122 que j’ai raccourci de 4 cm car il est normalement froncé en bas (ça ne se voit pas sur les photos mais il ne l’est pas). Le tissu est un molleton acheté chez Ecolaines. Le tout a été cousu mi février de l’année dernière (presque un an quoi…) et elle les met toujours :-).

Pour ma part je voulais renouveler mon stock de hauts, il m’en reste beaucoup à faire mais c’est un bon début :-).

Cet été, je me suis cousu un T-shirt (en plus du haut en viscose). J’avais acheté ce jersey improbable il y a quelque temps à Mondial Tissu (je sais ça fait mal aux yeux :-)) :

Comme le tissu est assez chargé, je me suis dit qu’il valait mieux faire un T-shirt à manches courtes avec. J’ai donc opté pour le modèle Faded Stripes de l’Ottobre 2/2015 (en taille 38).

Rien à dire sur le modèle, il est assez rapide à réaliser et agréable à porter. Mon jersey est très élastique et le modèle mériterait peut être un tissu un peu moins extensible … Je le referais certainement avec un tissu avec un peu plus de tenue.

Après les manches courtes pour l’été, il me fallait un T-shirt à manches longues pour l’automne/hiver. J’ai opté pour le patron Monday Basic de l’excellent Ottobre 5/2013. Je l’avais déjà fait en version bicolore et j’hésitais à le refaire (jaune et orange histoire de changer du rose), mais j’ai opté pour du plus sobre ;-).

Niveau tissu, il s’agit d’un jersey de coton épais acheté chez Ecolaine (presque du molleton). Mon tissu étant moins extensible que préconisé, j’ai coupé la taille 40. Sur le coup, je trouvais le T-shirt un peu grand car il baillait un peu sur l’arrière du col mais, après lavage, il est très bien. Je n’ai fait aucune modification par rapport au patron si ce n’est rajouter quelques cm aux manches. C’est un modèle qui porte très bien son nom : un bon basique. Je l’ai déjà refait en noir avec un tissu plus extensible (donc en taille 38) et je le referais sans aucun doute.

Je m’arrêterais là pour aujourd’hui … je vais éviter de faire un post trop long quand même 🙂 et il me reste pas mal de chose à photographier au final 🙂 et à rédiger :-).

Au prochaine épisode : peut être un peu de tricot ou de couture selon l’humeur ;-).