Réinstallation d’un blog WordPress

Petits tracas et solutions

Comme premier véritable article, je ne vais pas faire dans l’original : je vais parler de ce blog.
Ou plutôt de la réinstallation de ce blog.

Comme expliqué dans mon précédent billet, ce site Internet est auto-hébergé sur un NAS, dans ma petite maison.
Mais ne souhaitant pas exposer directement mes données aux assauts d’Internet, ce NAS est en réalité virtualisé, c’est à dire qu’il fonctionne dans une machine virtuelle, créée spécialement pour la reprise de ce blog, tournant sur une machine physique mais isolé de cette dernière.

Il a donc fallu que j’exporte les données de l’ancien blog, pour les réimporter dans le nouveau.
Heureusement WordPress a prévu le coup et permet d’exporter facilement ses articles et photos, pour les réimporter dans un nouveau.
Sauf que …

Quand votre blog est déjà en ligne, il peut être bon de le laisser à sa place tant que le nouveau n’est pas prêt pour le remplacer.
Vous installez donc votre nouveau blog sur votre réseau local, pour faire la bascule via votre serveur de nom de domaine quand tout fonctionne bien sur le nouveau.
Et ça ne pose pas de soucis au système d’import/export de WordPress, sauf pour la bibliothèque photos, qui pour une raison que j’ignore met des adresses locales.

Votre nouveau blog semble bien fonctionner, jusqu’à ce que vous le mettiez en ligne et que vous cliquiez sur une photo.
Celle-ci s’affiche chez vous mais pas sur chez les autres car son adresse pointe vers votre réseau local.
Il a donc fallu changer tous les liens vers les photos des articles, pour que le début de l’adresse soit https://maison.doodyandgam.org plutôt que http://192.168.0.10 (par exemple).
Oui j’ai bien écrit http au lieu de https, parce qu’en plus j’avais perdu l’accès SSL.

Alors j’aurais pu aller dans chaque article modifier l’adresse pour chaque photo, mais étonnamment je n’avais pas envie 🙂
Il fallait trouver un moyen de tout changer d’un coup, directement dans la base de données.
Je m’apprêtais donc à installer le logiciel PhpMyAdmin pour corriger tout ça quand j’ai lu qu’il existait une extension WordPress qui permet de le faire très facilement : Search & Replace.

Cet outil est une vraie perle.
Non seulement il permet de remplacer n’importe quelle chaine de caractères dans la base de données, mais en plus on peut choisir ses tables et simuler les modifications pour en voir les résultats.
En moins de 5 minutes j’ai pu faire ce que je voulais, sans avoir eu besoin de mettre les mains dans le cambouis.