Le jean qui voulait faire du jardinage

Bouhhh deux mois que je n’ai rien posté par ici … mais bon faut dire que j’ai bien eu la flegme malgré mes bonnes résolutions :-D.

C’est donc parti pour une séance de rattrapage :-).

Après deux essais, un assez concluant et l’autre un peu cata pour moi, j’ai récidivé avec le patron de jeans Jalie que j’aime tant.

J’ai donc repris le patron qui était déjà découpé ainsi qu’un tissu déjà en partie découpé et relégué dans un coin il y a un moment maintenant quand j’avais tenté de le couper et m’étais rendu compte avec effroi que je n’avais au final pas assez de tissu.

Après cogitation (de plus d’un an je pense bien :-)), j’ai repris mon coupon et joué à Tetris pour pouvoir couper toutes mes pièces …. au final, du tissu j’en avais assez, il fallait juste le regarder avec un oeil nouveau (et moins désespéré).

J’ai donc fini par le coudre jusqu’au moment de l’essayage final (celui avant de poser le bouton et de faire les ourlets) … j’ai demandé à ma moitié ce qu’il en pensait et il m’a très délicatement dit qu’il ne mettait pas mon postérieur en valeur. Forte de cette critique avisée, j’ai donc laissé mon jeans en plan dans un coin pendant un petit moment.

Après un temps de réflexion et trouvant ça dommage de ne pas le finir, j’ai repris le pantalon-au-grosses-fesses, posé le bouton et cousu les ourlets tout en décrétant que ça serait mon pantalon pour faire du jardinage …. après tout le côté « grosses fesses » vient du fait (à mon humble avis) que le tissu est très elastique (trop au final pour ce type de jeans) ce qui est parfait pour crapahuter dans le potager !

Et ça donne quoi en photo ? vous me direz … bah ça donne ça :

Côté patron : il s’agit du patron de Jeans Jalie 2908 en taille T ralongé de deux cm.

Côté tissu : il s’agit d’un jean assez fin et très élastique acheté à Myrtille Tissu.

En conclusion, le tissu est trop élastique pour ce jean compte tenu que je ne suis pas un mannequin et que j’ai donc un minimum de fesses. Je le referais donc avec un tissu plus épais et non élastique en prenant au moins deux tailles supérieures … j’ai déjà le tissu, il ne me reste plus qu’à trouver du temps pour le faire.

Je n’ai rien à redire sur le patron qui est vraiment très bien expliqué, agréable et rapide à coudre. Même si ma future tentative ne se révèlait pas satisfaisante, je n’aurais pas investi en vain dans le modèle puisqu’il est sans reproche pour le moment pour les tailles enfants.

Chardon de mi saison

J’avais déjà repéré le patron Chardon de Deer&Doe il y a un moment tout en me disant que je verrais plus tard pour l’acheter … Et puis entre temps, j’ai vu la version en wax de Mamik que j’ai trouvé super chouette ! … Alors forcément, comme j’avais acheté quelque mètres (en additionnant tout les coupons j’arrive à 10 m…) de velours tout souple au poids à Toto (cherchez pas il n’y en a plus je leur avais tout pris :-D) .. c’était la bonne excuse pour acheter le patron .. faut bien que je vide un peu mon stock ;-).

Pour le patron, vous l’aurez compris il s’agit du patron Chardon de Deer & Doe, en taille 40 et les tissus viennent de Toto.

Pas de difficulté particulière : il est bien expliqué et bien taillé … seul inconvénient : le repassage des plis !

J’ai pensé un moment à doubler la jupe mais le tissu était assez occultant pour m’en passer pour une pure question de transparence mais par contre ça aurait pu être bien pour le côté velours-qui-accroche-les-collants …. c’est juste mais ça passe encore de ce côté là.

En tout cas maintenant j’ai une jupe en velours, à plis et à poches ! … et en plus je peux mettre mes collants jaunes !

Défi printemps … en retard

On ne peut pas dire que ces temps-ci je sois très assidue pour poster par ici … et forcément je n’ai pas fait exception pour rendre ma copie du défi printemps des Breizh Addict … Et pourtant, je l’ai fini juste dans les temps … mais après il fallait le photographier et surtout prendre le temps de rédiger un post …. et comme je suis la reine de la procrastination …

Pour le défi, je n’ai pas fait preuve d’une grande originalité puisque j’ai décidé de coudre le fameux Plaintain de chez Deer & Doe.

Pour le côté « technique », j’ai coupé le patron en taille 40 sachant que je met plutôt un 38/40 dans le commerce. J’ai bien vérifier avant l’élasticité de mon tissu (un jersey acheté à Myrtille).

Côté patron : 1ère fois que j’utilise un patron Deer & Doe. Je n’ai rien à redire sur le patron et les explications qui sont très bien : pour moi les patrons avec marges incluses c’est vraiment top !Cela m’a permis de tester la marque et j’en ai un aperçu plutôt positif.

Niveau réalisation, j’ai utilisé ma surjeteuse et la mac. J’ai opté pour la mac pour les ourlets et l’encolure … qui est un peu pénible à coudre mais donne un rendu très sympa. Par contre je l’ai surjeté quand même une fois assemblée … j’aurais peut être pas du car ça baillotte un peu quand même … à revoir donc pour le prochain plantain …

En conclusion : il est très agréable à porter, la longueur des manches est nickel (j’aime bien les manches bien longues) et la longueur du T shirt aussi … par contre je ferais la même critique que j’ai beaucoup retrouvé sur le patron : il écrase un peu la poitrine (ça a été la 1ère réaction de ma moitié d’ailleurs)…. ce qui n’est pas gênant sur une poitrine un peu volumineuse … mais ce n’est pas le cas pour moi :-). Le côté « écrasement » ne se voit pas trop sur les photos car je « triche » un peu 😉

 

 

T-Shirt col bénitier

Il est grand temps que je renouvelle ma collection de T-Shirt, la plupart ayant beaucoup vécu … je leur réserve d’ailleur un sort funeste en rapport avec mes ciseaux et ma mac.

J’avais en tête de me faire un ensemble jupe/T-shirt … il est terminé mais finalement je ne les met pas ensemble :-).

Les photos de la jupe ne sont pas encore prises … du coup je me contenterais de présenter uniquement le T-shirt.

Bon les photos sont pas terribles : il fait sombre dans mon couloir et il fait déjà nuit quand je pense à prendre les photos :-).

Pour le modèle, il s’agit du T-Shirt col bénitier du Burda de septembre 2012 (le modèle 130) en taille 38. J’ai eu de grosses hésitations sur la compréhension du montage du col mais en fait c’était tout simple, pour une fois c’était clair pour du burda (et vraiment vraiment simple aussi). La seule modifictation que j’ai faite et de ne pas faire les fronces aux manches et sur un des côtés, j’ai donc par la même occasion réduit la longueur des manches et du bas. Côté tissu, c’est du jersey blanc acheté à Myrtille.

L’intérieur du col est cousu avec du ruban … ça me semblait bizarre et au final à refaire je le ferais certainement plus avec du biais ou alors une bande de jersey car le ruban fait froncer un peu le tissu (même s’il donne de la tenu au col).

Au final même si le col me décevait un peu sur le coup, je le trouve assez sympa et en tout cas il est agréable à porter. Le seul bémol vient du tissu qui est assez transparent, du coup je doit mettre un débardeur en dessous.

Je le referais certainement mais avec un tissu légèrement plus lourd que celui-ci et en tout cas pas transparent.

T-Shirt manches raglan

Depuis le temps que je voulais un T-Shirt à manches raglan bicolore … Ottobre l’a fait … enfin en quelque sorte 🙂

Les jersey je les avais acheté pendant les soldes : l’un à Mondial Tissu Rennes (le jersey polo rose clair), l’autre chez Mamzelle Fourmi (le jersey fuschia). J’avais aussi la surjeteuse pour faire des finitions au top ainsi qu’une couture du jersey bien propre … il ne me manquait plus que le patron. Mais après une brève recherche dans mes patrons … rien … pas un seul T-Shirt manches raglan … qu’à cela ne tienne ! J’avais décidé de faire le mien à partir d’un T-Shirt basique.

Et là, quelque temps après, le patron est venu à moi sous les traits du Ottobre 5/2013.

Il ne me restait plus qu’à trouver le temps entre deux projets pour me lancer.

Le patron est le Monday Basic d’Ottobre 5/2013 en taille 38. Je n’ai fait aucune modification.

A refaire, je ferais le ferais en 40 car il est juste juste à la poitrine et peut être avec un peu plus de longueur. Sinon il est vraiment agréable à porter et très simple à coudre … surtout avec la surjeteuse … ça va vite !

Et maintenant je l’ai mon T-Shirt bicolore avec ses manches raglan et en plus il est bien girly 🙂

Summer Basic

Depuis quelques semaines maintenant j’ai une nouvelle copine : une surjeteuse Brother 3034D … achetée presqu’en même temps que Mélanie … c’est finalement elle qui a posté en premier ses premièree cousette avec … faut dire qu’en ce moment je ne suis pas très réactive :-).

Pour ma première vraie couture, j’ai choisi de me faire un T-Shirt avec du jersey viscose acheté à MT.

Niveau modèle, il s’agit du Summer Basic de l‘Ottobre 2/2013 en taille 38. Il est très très facile à faire et tombe bien.

La seule chose que je n’ai pas faite c’est de mettre des bandes de renfort aux épaules …. je n’avais pas l’élastique préconisé et je ne sais pas trop au final si ça apporte une plus-value … si quelqu’un à la réponse je suis preneuse !

Pour le tissu c’était une aute affaire, ma machine à coudre ne l’a pas trop aimé et mes ourlets ne sont pas aussi bien que je l’aurais voulu … mais bon après tout c’était un test pour la surjeteuse et aussi le modèle qui me plaisait bien … les deux sont grandement validé 🙂

En tout cas Miss Blabla m’a déjà commandé un T-shirt avec le même tissu …. et en plus j’ai trouvé un patron similaire version mini dans un Ottobre …. à suivre donc 🙂

Passons un peu à la surjeteuse. Déjà je l’ai commandé sur le site anglais Sewingmachines (après avoir bavé un peu dessus pendant presque un an). J’avoue que j’étais un peu réticente à commander une machine au Royaume Uni mais le poste d’ Alexandra a levé tout mes doutes (ainsi que les nombreux commentaires positifs sur le net). J’ai donc passé commande de mémoire un samedi soir tard et j’ai reçu ma surjeteuse le jeudi d’après dans le délai annoncé. J’ai pensé à faire une photo avant déballage de la bête mais pas après 🙂

 

Comme vous pouvez le voir, la surjeteuse est livrée avec un set de ciseaux, 12 cône de fil de 5000m, des aiguilles à jersey, un découd vite, un mètre (en pouce et mètre) et enfin un adaptateur pour prise anglaise … bah oui parce que ces anglais ils ne font pas tout comme nous ! Et vous allez me dire, et le prix ! Bah tout ça pour 239£ (soit 287€ taux de change compris lors de mon achat) soit beaucoup moins cher qu’en France.

Forcément l’achat de la surjeteuse et des soldes coïncidant, j’ai été obligée d’acheter un peu de jersey pour pouvoir exploiter à fond mon nouvel achat … si si je vous assure ! La surjeteuse m’a menacée avec ses aiguilles pointues et acérées (c’est crédible là ???? 😉 )

… Bon bah je crois que j’ai du boulot :-)))

Défi été …. très très en retard …

A chaque changement de saison chez les Breizh Addicts, il y a un défi qui y est organisé et dont le but est de se coudre un vêtement pour nous …. sauf que bon cette fois pour le défi je suis plus qu’à la bourre vu qu’il était à rendre pour le 21 juin … shame on me !

Pourtant je l’ai commencé très tôt ce défi …. plus tôt que d’habitude … mais alors qu’est ce que j’ai mis comme temps à le finir !!!

En tout cas je suis très contente du résultat …. même s’il fait un peu trop chaud pour porter ma robe.

Pour le modèle, il s’agit de la robe Licorice du livre Colette Sewing Handbook qui est tout simplement superbe. J’avais craqué sur le modèle dès que je l’avais vu …. il me manquait juste le tissu qui va bien pour la faire. J’ai donc fini par trouver une jolie popeline à fleurette à MT et du voile de coton assorti pour faire la doublure. La fermeture à glissière invisible vient de Myrtille.

Comme j’avais un doute sur la taille, j’ai reporté le patron en 3 tailles et j’ai fait un test du haut avec l’espèce de tissu qui recouvre les oreillers premier prix du suédois que j’utilise pour le garnissage. J’ai donc finalement choisi de faire la taille 8 sans aucune retouche. Au niveau du patron, j’ai tout respecté à la lettre et j’ai même fait la petite ceinture malgré le fait que je n’étais pas persuadée du rendu avec. Au final elle casse un peu le côté assez chargé du tissu et rend très bien.

Au niveau réalisation, rien à redire, le patron est bien expliqué même s’il est en anglais. J’ai également monté les manches comme indiqué, c’est-à-dire en cousant les manches déjà montées et en passant 3 fils de fronces pour réduire l’embu.

J’ai trouvé que le patron était assez simple même s’il demande un minimum d’attention …. pour moi le plus difficile a été de coudre la doublure au final …. jusqu’ici je n’avais cousu que des doublures de jupe et jamais une doublure de robe.

Au final, avec cette robe, j’ai cousu pour la première fois des doubles pinces (la partie robe ne se compose en fait que d’un devant et d’un dos), doublé une robe et j’ai aussi testé une nouvelle méthode pour monter les manches.

Jeans étoilé

Pour ceux qui suivent un peu mon blog, vous vous serez rendu compte de mon amour pour le patron de jeans Jalie.

Après l’avoir réalisé en velours extensible pour moi, j’ai voulu le faire en vrai jean …. Après quelques déconvenues au niveau du tissu (dont un rétrécissement intempestif d’un jean), j’ai fini par le couper dans du jeans extensible acheté chez MT. Comme pour les autres versions, je n’ai eu aucun soucis au montage des différentes pièces, le patron étant très bien expliqué.

Pour les poches, j’avais opté pour des étoiles piquées avec des couleurs différentes et qui rappelaient le tissu des poches (un de mes tissus préféré). Une fois toutes les pièces cousues et avant de mettre le bouton et de faire l’ourlet, un petit essayge s’imposait …. et c’est là qu’est apparu le seul « défaut »  du patron : on ne peut l’essayer qu’à la fin car le montage se fait d’abord par l’intérieur des jambes, puis l’extérieur …. Et du coup ce n’est qu’à l’essayage que j’ai pu me rendre compte que décidément ce pantalon ne serait pas mien pour une bête raison de taille et d’élasticité du tissu …. je l’ai donc laissé en plan pour voir si ma soeur arriverait à caser ses fesses dedans. Pour le coup j’étais un peu optimiste aussi car décidément ce jeans au final ne lui allait pas non plus. J’ai donc proposé ledit jeans à la mère d’une copine de ma grande, qui après essayage rentrait très bien dedans …. J’ai donc fini le jeans au moins 3 mois après j’avoir commencé mais il a trouvé une propriétaire à qui il va bien.

 Du coup vous n’aurez pas de photos portées car je n’en ai pas … juste les photos prises une fois fini, de nuit donc.

Désolée pour la qualité des photos …. on ne voit pas très bien au final …

J’ai coupé le patron en taille T mais vu le rendu final compte tenu de l’élasticité moyenne du jeans j’aurais du le faire une à deux tailles au-dessus …. ce que je ferais sans doute un de ces quatres 🙂 … et pour le prochain vêtement que je ferais qui requiert un tissu élastique, je me méfierais plus de la taille pour le coup.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir sa nouvelle propriétaire avec le jeans pour la bonne et simple raison que je lui ai donné le dernier jour de l’école …. en tout cas ça lui a fait plaisir 🙂

Cadeau de fin d’année

Qui dit fin d’année scolaire, dit cadeau pour la maîtresse … juste pour celle de la grande car la petite avait un maître et je n’avais absolument aucune idée de cadeau pour un homme en fait ….

Donc histoire de marquer le coup et de remercier la maîtresse, je lui ai fait un sac cabas du HS n°1 de Coudre c’est Facile accompagné d’une trousse à tout de Linnamorata.

Pour les détails techniques, pas grand chose à signaler …. j’ai suivi les instruction à la lettre :-).

Niveau tissus, le tout a été réalisé avec du coton noir et du wax acheté à MT de même que le ruban de paillette et le gros grain.

Je n’ai pas eu l’occasion de la revoir après que ma fille lui ait donné mais apparemment selon les dires de Miss Blabla, ça lui a plu !

Jupe de tous les jours

Une discussion au boulot sur les kilts m’a fait repensé que j’avais acheté il y a quelques temps maintenant du lainage à carreaux avec l’idée de me faire une jupe …. parce que bon des fois ça m’arrive : j’achète du tissu en sachant déjà ce que je vais en faire :-P. Du coup je me suis décidée à vite faire une jupe avant qu’il ne fasse trop beau pour la porter :-).

Il s’agit de la jupe A du livre japonais « Vêtements de tous les jours » en taille … XL (gloups :-s). Pour le tissu, le lainage à careaux vient de Toto à Rennes et la doublure rouge de Myrtille (je sais on ne la voit pas :-P).

Le modèle tombe très bien et est très rapide à coudre. La seule modif est l’ajout de la doublure … parce que bon j’ai bien compris avec la précédente que la doublure il valait mieux en mettre si on ne veut pas passer son temps à remettre sa jupe correctement. J’ai aussi zappé l’étape agraffe en haut de la fermeture à glissière … pour le moment je n’ai pas eu de fermeture blagueuse qui se serait ouverte toute seule.

Note pour la prochaine fois : ne pas oublier d’enlever les fils des projets de couture en cours (fini en l’occurence) qui s’accrochent aux jupes avant de prendre des photos 🙂