Tricots millesime 2016

Pour clore mon petit rattrapage tardif de 2016, c’est au tour du tricot … que je pratique nettement l’hiver au vu de mon peu de couture du moment :-).

Pour faire rapide, en 2016 j’ai tricoté : quatre gilets (le Meier cardigan et le Washington Square cardigan, un Korrigan et un Miette (qui attend ses boutons et que je rentre les fils), 3 châles (le Great divide shawl et deux Helios), un pull avec du fil tout poilu et une écharpe avec le même fil et une paire de mitaines.

Pareil que pour la couture, tout n’étant pas photographié, vous aurez droit à une version abrégée :-).

En ce qui concerne les gilets, je vous avez déjà montré le Meier Cardigan et le Washington Square. Le Miette n’est pas tout à fait fini … et il faut dire un peu en plan vu que c’est plutôt un tricot mi-saison… vous aurez donc des photos … mais plus tard :-).

Le quatrième gilet a été tricoté pour ma plus petite. Histoire de ne pas changer une équipe qui gagne, je lui ai tricoté un Korrigan avec la même laine que le premier mais dans une autre couleur. Point de jolies photos ici … vous devrez vous contenter de celles prises pour illustrer ma page Ravelry :-).

Côté patron, il s’agit du Miss Korrigan de Solen Couix-Loarer en 8 ans. Je l’ai commencé le 31 mars et l’ai fini … le 28 mai pour la partie tricot mais n’ai fini par mettre les boutons et rentrer les fils que fin décembre :-S. Il m’a fallu un peu plus de 6 pelotes de Tobiane de Cheval Blancnen coloris fraise, tricotées en taille 4. Rien à dire sur le patron, il est vraiment très bien expliqué et la laine est très agréable à tricoter pour un prix modique (1,90€ la pelote chez Tissus Myrtille). À noter qu’elle vieillie plutôt bien.

Pour ce qui est des châles, j’ai craqué sur le kit hélios avec la laine gradient de Lily Neige. Comme j’hésitai entre du orange et du jaune, j’ai fini par prendre les deux :-).

Gros point positif à noter pour l’achat du kit : j’ai tout de suite reçu un code pour télécharger le patron du kit sur Ravelry, du coup je l’ai dans ma bibliothèque de patrons et c’est vraiment très appréciable.

J’ai tricoté les deux à suivre entre les mois d’août et d’octobre. La laine est très agréable à tricoter et est très jolie niveau couleur. Côté patron, il s’agit du Helios de Letipanda. Il est bien expliqué et n’est pas ennuyeux grâce aux différentes sections. Je n’ai pas encore photographié  le jaune, il s’agit donc là du coloris « Dans mon orangeraie ».

Je n’ai pas fait de photo du pull et de l’écharpe tricotés pour la plus grande en laine poilue Katia Harmony. Autant le dire tout de suite, le pull n’est pas terrible … pourtant il avait l’air pas mal ce patron de Drops … jusqu’au col ça allait … sauf que je n’ai toujours pas compris les explications de celui-ci. J’ai fini par le faire au pif et du coup c’est vraiment pas terrible et avec le côté poilu de la laine je ne me sens pas du tout de détricoter pour le refaire … tant mis il est mettable au moins à la maison :-). Pour ce qui est de la laine elle se tricote assez bien mais je ne suis pas sûre d’en racheter car j’ai eu du mal à trouver un patron et au final ça s’est révélé décevant.

Pour finir mon tour de 2016, il me reste les mitaines tricotées pour la plus petite.

Côté patron, il s’agit des Jodie fingerless mitts que j’avais déjà tricoté avec de l’alpaga bouclé de chez Drops (mais je n’ai aucune photo). Il m’a fallu un peu plus d’un mois pour les tricoter. Le patron est très bien expliqué… en anglais (comme d’habitude).

Côté laine, j’ai opté pour de l’Ambiance de Fonty violette. Je l’ai récupéré d’un projet raté de bonnet qui ne convenait pas à ma grande. Je l’ai tricoté en 3,5 et il m’en a fallu presque une pelote et demie.

J’achève là mon tour d’horizon de 2016 et vais essayer de m’astreindre à rédiger au moins un ou deux articles par mois :-).

 

Des mitaines pour dehors et des chaussons-chaussettes pour dedans

Bon, je crois qu’on peut dire que je suis définitivement en train de basculer du côté obscur du tricot.

Après les mitaines de la plus petite, je me suis attaquée aux miennes et à celles de Princesse Blabla. Je n’ai toujours pas fait de pouce, je reste une hyper débutante au tricot et sorti du point mousse, du jersey et des côtes, bah j’ai pas fait grand chose d’autre (enfin au moment où j’ai fait les mitaines ;-)).

Le but de ces mitaines était avant tout de faire quelque chose de rapide et d’avoir chaud aux mains … bon je le dit tout de suite : pour avoir chaud aux mains en fait il vaut mieux avoir des pouces …. par contre c’est pas mal pour conduire car on arrive à bien prendre le volant et ça ne glisse pas. Je voulait aussi vraiment utliser mes aiguilles circulaires en tricotant en rond, ce que je n’avais pas fait avec les mitaines de Little One.

J’ai fait un modèle maison en prenant diverses mesures sur des endroits « stratégiques » de ma main et de celle de Miss Blabla, en faisant un échantillon et en faisant un modèle à l’aide de connaissances hyper pointues en maths …. bon d’acc, c’est une pauvre règle par 3 …mais bon j’ai quand même fait un échantillon !

Je prévoit d’éventuellement faire un tuto de comment on peut faire des mitaines sur mesure quand on est nulle débutante en tricot.

J’ai utilisé 1,5 pelote de laine Chat Botté Malborough couleur Lupin (qui doit sûrement avoir dans les 20 ans que ça m’étonnerait pas) pour les deux paires de mitaines. Elles sont tricotées en rond, donc sans couture.

Avec ces mitaines, j’ai appris à tricoter en rond et aussi que pour faire un trou quand on tricote en rond il suffit de tricoter en aller-retour à la place, j’ai aussi appris à rentrer les fils sur du jersey et des côtes grâce à des vidéos que vous pourrez trouver ici et .

Princesse Blabla m’a déjà demandé de lui en refaire …. parce qu’elle ne sait pas où elle les a mis à l’école ….

La première étape du tricotage en rond étant validée, je me suis attaquée à la seconde …. parce que oui tout ça a un but : je veux absolument me tricoter des chaussettes depuis que, grâce à un article d’In The Loop, j’ai vu ce qu’on pouvait faire et que ça n’avait pas l’air si difficile après tout !

J’ai déjà du fil à chaussette que j’avais acheté chez Supplément d’Ame à moitié prix, il ne me manque plus que la technique !

Comme je n’ai pas de chaussons (alors que je dis à mes filles d’en mettre hein), que j’ai froid aux pieds et que j’avais décidé de m’en coudre … bah j’ai décidé d’en tricoter à la place.

J’avais repéré un modèle sur ravelry : les chunky slippers … mais bon voilà quand j’ai commencé à lire les instructions, bah j’ai pas tout compris en fait 🙂 .. du coup j’ai préféré partir du tuto de chaussettes universelles écrit par Sephyra et trouvé sur le site Tricotin.

Ma laine (échantillon de 10×10 cm : 15 m. sur 20 rangs) et mes aiguilles étant plus grosses (5,5), j’ai monté moins de mailles pour le début (seulement 6 mailles sur chaque aiguilles pour un total de 12 mailles). Sinon j’ai suivi le tuto à la lettre en essayant au fur et à mesure pour voir la taille car c’est un montage en toes up c’est-à-dire en commençant par les orteils. Le montage des mailles est fait avec la méthode du magic cast on de Judy grâce à la vidéo très bien faite de Sephyra (et avec un super accent québécois) et le talon est fait selon la méthode facile du tuto.

Pour le haut de la chaussette, j’ai fait des mailles en côtes 1×1 avec des aiguilles 5,5 pour le premier chausson-chaussette et avec des aiguilles en taille 5 pour le second : c’est mieux avec des aiguilles une taille en dessous pour les côtes …. je m’en rappellerais pour la prochaine fois.

Ca se tricote super vite (en même temps en aiguilles 5,5 c’est pas étonnant !) et c’est beaucoup plus facile que je ne l’aurais cru. Par contre au final elles sont un peu trop larges et à refaire je prendrais plutôt des aiguilles en 5 voire même en 4,5. En tout cas c’est parfait : ça isole bien du sol mais ne tient pas trop chaud non plus … j’en referais sûrement en tout cas !

Au final j’ai appris pas mal de chose : le magic cast on qui est vraiment magique, les rangs raccourcis pour le talon, les jetés, les mailles torses et aussi c’est la première fois que je mets des mailles en attente. Je retiens qu’il faut prendre une taille d’aiguille en dessous pour les côtes et aussi que pour le talon il faut faire attention car il y a un trou qui se forme quand on reprend toutes les mailles après avoir tricoté le talon.

Et maintenant, à moi les chaussettes !